30 juin 2006

Thierry Ardisson va peut-être devoir quitter son « 93 Faubourg Saint Honoré » !

medium_Dsc02364.jpgThierry Ardisson adore son appartement au 93 Faubourg Saint Honoré où il reçoit chaque semaine à dîner les artistes, hommes politiques et tous ceux qui font l’actualité dans une ambiance bonne enfant pour son émission sur Paris Première. L’hebdomadaire est un franc succès et sera d’ailleurs reconduite l’année prochaine. Pourtant, l’animateur va peut-être être contraint de quitter ce lieu qu’il affectionne tant…

En effet, Thierry n’est que locataire de son appartement et son propriétaire lui a fait savoir que l’immeuble allait être vendu à la découpe ! Ainsi, le confesseur des stars va devoir déménager ou payer entre 7000 et 8000 euros le mètre carré…

Pourtant, que les inconditionnels de l’émission se rassurent quand même, son bail est valable jusqu’en 2008 ce qui lui laisse deux ans de réflexion !

 

Par Anne-Lise

 

© Photo Paris8info - 29 juin 2006

medium_Dsc02362.jpg

29 juin 2006

Proposition de loi sur l'ouverture des magasins le dimanche

Le député UMP de Paris Pierre Lellouche déposera la semaine prochaine une proposition de loi sur l'ouverture des magasins le dimanche, au nom de "la liberté du travail" et de la création d'emplois.

 

"Il faut laisser aux entreprises et aux salariés qui le désirent la possibilité de travailler le dimanche", explique-t-il dans une interview au Journal du Dimanche.

"J'aimerais que l'on sorte de l'hypocrisie ambiante. Et que l'on rétablisse, en face du principe du repos dominical, celui au moins aussi fondamental de la liberté du travail."

"Plus de 70% des Parisiens voudraient pouvoir faire leurs courses le dimanche", ajoute-t-il.

Le député fait aussi valoir que cela "permet de créer des emplois".

La loi autorise actuellement cinq ouvertures dominicales par an, avec l'autorisation du maire ou du préfet, et prévoit une tolérance dans les zones touristiques, comme les Champs-Elysées ou le Marais à Paris.

Le 14 juin, la cour d'appel de Versailles (Yvelines) a ordonné la fermeture dominicale des magasins d'un centre commercial Usines Center à Villacoublay, à la suite de plaintes déposées notamment par la Fédération de l'habillement (FNH), qui représente les petits commerçants indépendants du textile.

Cette interdiction de "toute opération commerciale le dimanche" est assortie d'une astreinte de 1.000 euros par établissement et par infraction constatée.

Les commerçants visés ont décidé de répliquer en créant une association, "Laissez-nous travailler", pour modifier la législation.

 

Source : Reuters France